Paiement en 4 fois disponible à partir de 150€

Quelle draisienne choisir comme cadeau enfant ?

Wishbone-Bike-Original-3in1-Lifestyle-1-v1574815949830

Ancêtre du vélo, la draisienne peut se définit comme un cycle sans pédales, permettant l’apprentissage du vélo, de façon ludique et efficace. Offrir une draisienne à un enfant permettra à celui-ci de faire du vélo dès 3 ans sans jamais avoir utilisé de stabilisateurs ou de petites roues. Découvrez tous les avantages de la draisienne et de la draisienne évolutive, un cadeau 2 ans idéal.

Une draisienne, c’est quoi ?

Draisienne : définition

La draisienne est une sorte de vélo simplifié, ne possédant ni pédales, ni système de transmission type pédalier, faisant qu’on ne peut avancer que par la force directe des jambes. Son nom vient de celui de son inventeur, Karl Friedrich Christian Ludwig Freiherr von Drais Sauerbronn, plus communément nommé Karl Drais. Draisienne et vélo comprennent plusieurs éléments mécaniques en commun, comme un cadre, des roues, un jeu de direction et des composés accessoires (selle, guidon…). Il n’y a en revanche ni pédales, ni chaîne, ni système de transmission permettant d’impulser la force motrice des jambes.

Historique de la draisienne

C’est en 1817 que le baron Karl Drais, fonctionnaire de l’administration allemande des eaux et forêts, a l’idée de créer un véhicule à propulsion, ayant pour objectif de remplacer le transport à cheval. L’invention de ce « cheval mécanique » donne lieu au dépôt d’un brevet à Paris le 17 février 1818. On donne alors à cette invention le nom de Laufmaschine, draisine, hobby horse, running machine ou vélocipède. Elle devient assez rapidement un objet ludique pour les Européens, tandis que les Américains ne croient pas à cette « invention transatlantique farfelue ». (Baltimore Morning Chronicle) C’est un serrurier parisien, Pierre Michaux, qui en développera le concept à partir de 1861. Son fils Ernest (19 ans) trouvant fatigant l’usage d’une draisienne, son père va lui conseiller d’y adapter une manivelle pour faire tourner la roue. Avec l’évolution de cette draisienne vont naître ainsi la pédale et le vélo. À partir de 1862, la production en grand nombre de vélos va connaître ainsi un grand essor, plus de 150 ouvriers travaillant bientôt pour la nouvelle Compagnie parisienne des vélocipèdes. Cette entreprise sera florissante jusqu’à la guerre de 1870, qui verra la faillite de la société. Cela fait maintenant une dizaine d’année que la draisienne est revenue à la mode pour apprendre le vélo aux enfants. C’est un formidable outil, simple, pour acquérir le sens de l’équilibre et la coordination motrice.

historique  de la draisienne

 

Avantages de la draisienne pour le jeune enfant

Comment ça marche ?

Avec seulement deux appuis au sol comme un vélo, la draisienne permet de travailler de manière et intelligente le sens de l’équilibre. Pour comprendre comment marche une draisienne, il faut se rappeler que l’équilibre est une notion purement physique, faisant intervenir la force cinétique (vitesse), la force gravitationnelle et la force centrifuge. L’utilisateur va ainsi utiliser le poids de son corps et la direction du guidon, pour rétablir en permanence l’équilibre. Pour s’élancer, l’enfant va prendre appui sur ses pieds : il va progressivement donner de la vitesse à la draisienne, lui permettant alors soit de lever les pieds, soit de les grouper sous son corps pour avancer en « glissant ».

Quel est l’intérêt d’une draisienne ?

Pour bien utiliser une draisienne, un enfant doit effectuer différents apprentissages moteurs et psycho-moteurs.

• Développement du sens de l’équilibre Sans s’en rendre compte, l’enfant va devoir rétablir l’équilibre avec le poids de son corps et de très légers mouvements du guidon. Cet apprentissage lui permettra de passer sans difficulté sur un vélo, après avoir acquis l’équilibre plus rapidement. Depuis 2015, l’Éducation Nationale conseille ainsi l’usage de la draisienne pour stimuler le travail de "rééquilibration" chez l’enfant.

• Développement des réflexes Le jeune enfant découvre les notions de direction, de vitesse, d’arrêt… Il teste progressivement ses propres limites, avec des risques mesurés. Il gagner au fur à mesure en confiance, en adaptant ses propres mouvements.

• Stimulation de la coordination motrice Pour avancer, le jeune enfant doit pousser alternativement sur un pied puis sur l’autre pied. Ce passage alternatif oblige à gérer le déséquilibre et la coordination des membres.

• Apprentissage de l’autonomie Avec une draisienne, l’enfant parvient pour la première fois à s’éloigner rapidement du « contrôle parental ». C’est l’occasion, pour lui et ses parents, de s’initier à l’autonomie, avec des délais de plus en plus longs pour revenir à ce que les comportementalistes appellent la base affective et rassurante. Plus cette autonomie est acquise tôt, plus l’enfant saura évoluer dans un monde sécure, le rendant apte en grandissant à mieux s’intégrer en faisant preuve d’initiatives. C’est d’ailleurs l’un des grands avantages de la draisienne comparativement au vélo à roulettes : l’enfant prend confiance en lui, sans attendre une aide extérieure.

Mode d’emploi d’une draisienne

Comme tout apprentissage, celui-ci doit être progressif, chaque enfant devant maitriser une étape avant de passer à la suivante. Il doit d’abord découvrir sa draisienne, en apprenant à la manipuler : comment la tenir ? comment tourner le guidon ? comment marcher avec ? Il doit ensuite apprendre à l’enfourcher, avec ou sans aide selon son âge. Ses premiers pas seront forcément hésitants, mais il va progressivement gagner en assurance et en performance. C’est ainsi qu’il débute souvent avec un mouvement symétrique des jambes, comme avec un porteur, avant d’opter ensuite pour un mouvement alternatif. Il va ensuite acquérir progressivement la notion de vitesse, en maitrisant de mieux en mieux la poussée des jambes. Il faut laisser faire l’enfant, tout en le surveillant et en lui assurant des moyens de protection comme un casque. En parallèle, il doit apprendre la notion de freinage et d’arrêt, ainsi que la notion de distance de freinage : cela nécessite toujours quelques tâtonnements ! Un enfant de 3 ans peut parfois faire du 8-10 km/h à plat et bien plus en descente, nécessitant donc une surveillance constante.

Comment passer de la draisienne au vélo ?

De manière générale, il faut préférer l’usage de la draisienne à celui du tricycle pour au moins 3 raisons : - c’est plus léger et plus maniable : une draisienne est en moyenne deux fois moins lourde qu’un tricycle, ce qui fatigue moins l’enfant et lui permet de concentrer son énergie à l’usage de sa draisienne. - c’est plus rapide et plus performant pour apprendre le sens de l’équilibre, car l’enfant n’est pas trompé par un équilibre artificiel ; il va ainsi acquérir les vrais gestes, sans devoir modifier cet apprentissage ultérieurement. -c’est plus adapté, car l’enfant évolue à son rythme, à la fois dans sa recherche d’équilibre mais aussi dans sa maitrise des peurs, tout à fait normales. Inversement, le tricycle peut mettre l’enfant en situation de stress alors qu’il n’est pas prêt. La draisienne respecte donc bien mieux le développement moteur et psycho-moteur de chaque enfant. Il faut pour cela respecter certaines règles : -choisir un endroit sûr, où votre enfant se sente à l’aise. -lui proposer, mais le laisser seul décider. -prendre un moment calme, où il sera concentré. -susciter l’émulation, avec un autre enfant de son âge, sans le complexer.

Comment bien choisir une draisienne ?

Critères de choix d’une draisienne

• Taille et poids : choisissez un modèle adapté à la taille de l’enfant et à son âge, en optant pour un modèle léger et maniable.

• Matériau : prenez des matériaux sains pour un enfant, comme le bois, l’aluminium ou du plastique recyclable. • Options annexes : freins, amortisseurs,…

• Draisienne évolutive : destinée aux enfants entre 1 et 5 ans, elle se présente habituellement sous la forme d’un tricycle, qui évolue vers un modèle 2 roues, réglable en hauteur pour s’adapter à toutes les tailles et à tous les âges, comme des chaises évolutives. Certaines ont un pédalier amovible pour les transformer ensuite en vélo.

Comparatif meilleures draisiennes 2020

• Draisienne Wishbone Bike 3 en 1 Cette marque néo-zélandaise joue la carte de l’écologie, des matériaux recyclés sains pour les enfants et du design. Dans un esprit de développement durable, elle a conçu dès 2005 les premières draisiennes évolutives 3 en 1 puis 2 en 1, d’abord en bois puis en plastique recyclé plus léger. Le cadre réversible suit ainsi au mieux la croissance de l’enfant, et l’accompagne dans son apprentissage au long des années. Wishbone Bike offre plusieurs éditions limitées, avec des teintes vives et gaies, qui feront de cette draisienne un très beau cadeau avec lequel l’enfant saura tisser un vrai lien charnel. C’est un cadeau à la fois responsable, utile et beau.

wishbone bike 3 en 1

• Draisienne Scratch Europe Scratch est probablement la marque préférée des enfants de 2 ans, avec des draisiennes en bois très ludiques et originales. Avec ses motifs papillons ou mouches volantes, et ses couleurs gaies, la marque de draisiennes Scratch garantit un lien fort entre l’enfant et son cycle. C’est un moyen de renforcer sa confiance et de l’accompagner au mieux dans le développement de son autonomie, avec un produit authentique qui peut devenir un de ses jouets préférés.

draisienne scratch europe

• Draisienne Early-Rider Cette marque anglaise reprend tous les codes de la glisse et des riders de la côte ouest américaine, avec une alliance tendance et fashion entre le bois et l’aluminium brossé. Les draisiennes Early Rider proposent ainsi des modèles légers, renforcés pour certaines par une selle en fibre de carbone. Votre petit bénéficie ainsi des innovations technologiques des grands. N’est-ce pas la meilleure preuve de confiance qu’un parent peut offrir à son enfant, prêt ainsi à devenir un petit champion de la glisse ou du vélo ! Offrir une draisienne constitue donc un cadeau enfant idéal, en lui permettant de développer plus rapidement son autonomie et son sens de l’équilibre. À condition de choisir la meilleure draisienne, c’est une solution idéale pour apprendre vite le vélo, sans forcément passer par le stade tricycle ou petites roues. Une draisienne évolutive permet ainsi d’accompagner au mieux le développement personnel de tout enfant.

draisienne early rider

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,